Ecrits d’ateliers

Certains portaient leurs plus beaux vêtements, leurs gants leurs bijoux, leurs chapeaux, leurs fourrures. Certains faisaient des projets d'avenir avec d'autres avec qui ils avaient fait connaissance pendant la traversée.ÉCRITS D’ATELIERS

Sur cette page, s’ouvre une nouvelle rubrique dédiée aux écrits d’ateliers. Cette rubrique sera alimentée au gré des ateliers menés et des écrits laissés.

 

  • Projet poésie à l’école Notre Dame de La Plaine sur Mer – avril 2015

Téléchargez les écrits des élèves de CM1 suite à un atelier « décoincer la plume : jeux d’écriture poétiques »

  • Ateliers adultes – thématique : l’exil – Octobre/mai 2015

Certains terrorisés évitaient les regards des agents de sécurité.
Certains repensaient à leur famille laissée derrière eux dans leur pays et répétaient les noms de leurs proches.
Certains fredonnaient des mélodies de leur pays.
Certains s’écroulaient sur des bancs et dormaient malgré le bruit.
Certains jouaient à des jeux de cartes, aux osselets, d’autres se racontaient des blagues.
Certains quémandaient de l’eau, des vivres, des médicaments ou des vêtements sans succès.
Certains se battaient à cause d’un vol: les policiers les séparaient violemment à coups  de matraque.
Certains étaient maçons ouvriers menuisiers, d’autres couturières, prostituées, bonnes à tout faire.
Certains n’avaient jamais vu de grandes villes.
Certains étaient couverts de poux de croûtes, de gale et autres vermines.
Certains sanglotaient tristement
Certains, incapables de parler étaient affalés sur un banc, immobiles comme des pantins.
Certains portaient leurs plus beaux vêtements, leurs gants leurs bijoux, leurs chapeaux, leurs fourrures.
Certains faisaient des projets d’avenir avec d’autres avec qui ils avaient fait connaissance pendant la traversée (C. Leconte)

  • Soirée jeux d’écriture à Ligné – mars 2015

Jeu des surdéfinitions (explication d’après Marcel Bénabou, membre de l’OuLiPo) : Un mot est défini  doublement, à la fois par son sens et par sa présence à l’intérieur d’un autre mot. Ainsi un ami est un proche qui fait partie de la famille.

Quelques surdéfinitions de participants :

  • Chou : légume du potager qui, loin d’être bête, échoue à se prendre pour une rose.
  • Mât : phare du bateau, il matte le vent et guide les mâtelots.
  • Nez : appendice inévitable, il s’épanouit chez nos aînés.
  • Mie : pain tendre dans la bouche de mon amie.
  • Mou : dur-à-cuire sans sa moustache.
  • Nez : promenez-vous sans lui, vous ne sentirez rien.
  • Bon : jambon sans jambe.
Publicités

Articles récents